ECLAIREUSES ET ECLAIREURS LIBRES DU CONGO-BRAZZAVILLE

ECLAIREUSES ET ECLAIREURS LIBRES DU CONGO-BRAZZAVILLE

BADEN-POWELL, FONDATEUR DU SCOUTISME

B.-P, Chef Scout du Monde,

Le nom de Baden-Powell est connu et respecté dans le monde entier comme celui d'un homme qui, en 83 ans, a su mener deux vies bien distinctes et pleinement remplies : l'une comme soldat au service de son pays, et l'autre comme militant de la paix à travers la fraternité du Mouvement Scout.

Robert Stephenson Smyth Baden-Powell, mieux connu sous le nom de Baden-Powell, est né le 22 Février 1857 au numéro 6 de Stanhope Street (actuellement 11, Stanhope Terrace), dans le quartier de Paddington, à Londres. Il était le sixième fils, et le huitième des 10 enfants du révérend Baden-Powell, Professeur à l'Université d'oxford. Robert Stephenson était le nom de son parrain, fils de georges Stephenson, pionnier du rail.   

Baden-Powell n'avait que 3 ans lorsque son père mourut, laissant sa famille sans grandes ressources. Ses premières leçons lui furent données par sa mère, puis il entra à l'école Rose Hill, à Tunbridge Wells, om il reçut une bourse qui lui permit d'entrer à l'école de Charterhouse, à Londres. Cette école déménagea par la suite à Godalming, dans le Surrey, ce qui constitua un facteur décisif dans sa vie.

Baden-Powell était avide d'apprendre. Il jouait du piano, du violon, il était doué pour la comédie et faisait même parfois le Clown.

Baden-Powell ne montrait cependant pas autant d'intérêt pour les études. Ses carnets scolaires en témoignent. On note dans l'un deux qu'il a résolument renoncé à comprendre quelque chose en mathématiques. Et dans un autre qu'en français il pourrait être doué s'il n'était pas si paresseux et ne dormait pas si souvent en classe.

Pourtant Baden-Powell obtint la seconde place, devant plusieurs centaines de candidats, d'un concours d'entrée à l'armée. Il fut immédiatement affecté à un régiment de cavalerie, le 13e hussards, et fut dispensé de suivre les stages de l'école d'officiers. Il devint par la suite leur colonel honoraire pendant de nombreuses années.

Jeune Officier, il fut affecté en 1876 à l'armée des Indes où il se spécialisa dans la reconnaissance et le relevé topographique. Son succès lui valut bientôt d'être promu instructeur.

Baden-Powell fut par la suite stationné dans les Balkans, en Afrique du Sud et à Malte. En Afrique du Sud, il défendit Mafeking assiégée pendant 217 jours au début de la guerre des boers. Ce siège se révéla un test crucial pour les méthodes de rennaissance de Baden-Powell qui fut fortement impressionné par les jeunes garçons messagers.

En Angleterre, on était fasciné par ses exploits. A son retour en 1903, il était devenu un héros national. Le petit livre qu'il avait écrit à l'intention des soldats " Aids to Scouting ", était utilisé par des animateurs de jeunes et des enseignants dans tout le pays pour apprendre aux enfants l'observation et la vie dans les bois.

Baden-Powell prit la parole dans de nombreuses manifestations et rallyes. Lors d'un rassemblement des Boys Brigade (une organisation de jeunesse en Angleterre), leur fondateur, Sir William Smith lui demanda d'élaborer un projet offrant de diversité pour l'éducation civique des garçons.

Les débuts du mouvement scout  

Baden-Powell se mit à écrire " Aids to Scouting ", cette fois-ci à l'intention des plus jeunes lecteurs. En 1907, il organise un camp expérimental sur l'ile de Brownsea, près de Poole, dans le Dorset, afin de mettre ses idées en pratique. Il invita 22 garçons venus de toutes les couches de la société à participer au camp placé sous sa responsabilité. Le monde entier connaît le résultat de cette entreprise.

" Eclaireurs " fut publié en 1908 en six fascicules, à raison d'un fascicule par quinzaine. Le succès ne se fit pas attendre. Les jeunes s'organisèrent spontanément en patrouilles pour expérimenter sa méthode, et ce qui était destiné à des organisations de jeunesse déjà existantes devint le manuel d'un nouveau mouvement mondial. Avec son sens pédagogique très développé, Baden-Powell avait saisi quelque chose de fondamental pour les jeunes de son pays et du monde entier.

 " Eclaireurs " a depuis été traduit en plus de 35 langues.

 

Le plus naturellement du monde, et de façon spontanée, les garçons se rassemblèrent et formèrent des troupes d'éclaireurs dans tout le pays. En septembre 1908, Baden-Powell ouvrit un bureau pour répondre aux nombreuses demandes de renseignements qui ne cessaient d'affluer.

Le scoutisme se répandit rapidement dans tout l'empire britannique, et dans la quasi-totalité des pays du monde. Il fut aboli par la suite dans les pays devenus totalitaires (Le scoutisme étant avant tout démocratique et bénévole). Le mouvement féminin, le Guidisme, fut fondé en 1909, après que des filles qui avaient participé au premier rallye scout à crystal Palace, à Londres, aient demandé à Baden-Powell comment elles pourraient elles aussi adhérer au mouvement scout.

En 1910, Baden-Powell âgé de 53 ans, quitta l'armée sur les conseils du Roi VII, persuadé qu'il pourrait rendre un service encore plus précieux à son pays en se consacrant entièrement au mouvement qu'il avait fondé.

Baden-Powell consacra dés lors tout son enthousiasme et son énergie au développement du scoutisme et du guidisme, voyageant dans le monde entier, au gré des besoins, pour promouvoir le mouvement et communiquer sa foi.

En 1912, Baden-Powell épousa Olave Soamers, dont il avait fait connaissance sur un paquebot, lors d'une traversée. Elle soutint ardemment son mari et l'aida jusqu'au bout à remplir sa mission. Ils eurent trois enfants : Peter, Heather et Betty. Lady Olave Baden-Powell  fut reconnue comme la chef Guide du monde.

Auteur infatigable, Baden-Powell écrivit en tout 32 livres. Il fut honoré par au moins six universités, et reçut de l'étranger 28 ordres et décorations, ainsi que 19 distinctions scoutes.

En 1938, sa santé se détériorant, Baden-Powell retourna en Afrique, une terre qui avait compté dans sa vie. Il vécut une semi-retraite à Nyeri, au Kenya. Même là-bas, il avait du mal à modérer ses activités et continua à écrire des livres et à dessiner.

Baden-Powell s'éteignit le 18 janvier 1941 à l'age de 83 ans. Il est enterré en toute simplicité à Nyeri, d'où l'on peut apercevoir le mont Kenya à l'horizon. Sur sa tombe sont gravés les insignes du Scoutisme et du guidisme mondial, avec cette simple phrase : Robert Baden-Powell, Chef Scout du monde.

Jusqu'à sa mort en 1977, Lady Baden-Powell poursuivit l'œuvre de son mari, contribua au développement du scoutisme et du Guidisme dans le monde entier.



14/01/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres